Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le BAC

la Magnétoise vue de l' intérieur

1 Mars 2010 , Rédigé par Jocelyn Publié dans #Souvenirs

Certains ont pu s'étonner d'apercevoir Xavier Wauquiez encourager les coureurs sur le bord de la route samedi à Bury et non pas en course...
C'était sans savoir que le lendemain un trail de 64 Km l'attendait dans la région de Liège.

La magnétoise 2010 : Trail 64km avec 1800m de D+

Récit de Xavier :
 
Départ 8h. On est environ 150 sur la ligne. Par chance le ciel se dégage un peu et on aura droit à quelques éclaircies durant la première heure. Le vent n'est pas encore très fort.
Après 400m premier fait de course on continue tout droit vers une belle descente alors qu'il fallait prendre à droite. On est bon pour remonter. Du coup on se retrouve dernier. Dans le premier sentier très étroit ça bouchonne et c'est presque impossible de dépasser. Par la suite on parviendra  enfin à doubler.
Vers le km5 je suis 23ème.
Le parcours devient plus vallonné. Mais c'est surtout la boue qui est au programme. Les descentes sont parfois très glissantes entre cailloux , eau et boue.
Je continue ma remontée jusqu'à la 14éme position au km14.
Puis au km19 je me retrouve avec 3 autres coureurs.
Le vent est de face et commence à se faire sentir alors qu'une première averse s'abat sur nous.
Km24 : premier ravito (boisson et banane).
Je commence un peu à coincer. Au km27 je m'arrête pour manger 2 bouts de ma banane et laisse filer mes 5 compagnons. Ceux-ci vont louper une flèche et faire 1 km en plus.
Au km29 je profite d'Ingrid et de mes parents pour me ravitailler car je sens la fringalle arriver.
Et c'est reparti en montant puis on commence à se retrouver dans des chemins gorgés d'eau. Ca glisse beaucoup et  la boue colle aux chaussures. Je commence à perdre quelques places.
Km42 : second ravito mais pour y arriver on  doit se farcir une côte très pentue.
Banane, eau, soupe et tuc sont à mon menu.
Je me sens un peu mieux. Je suis 20ème. Mais  à la sortie je cherche un peu mon chemin et je perds 5 places dans l'aventure. J'essaie de suivre tant bien que mal ce groupe mais dans les descentes je perds du terrain. Le profil de la course devient un peu plus plat mais terriblement boueux avec des énormes flaques qui obstruent tout le sentier. Ca devient pénible et je me fait dépasser dans ce bourbier par la première femme.
km52 je retrouve mes supporters et je me ravitaille un peu. Ca fait environ 5h40 que je suis parti.
On a maintenant 7 km plus facile d'abord plat puis une longue descente. Je rattrappe la dame mais elle me lache à nouveau sur la fin de descente plus raide.
km59 pour la dernière fois je me ravitaille et pars à l'assaut d'une côte très raide d'environ 1km.
Je dépasse 2 traileurs visiblement à bout de forces.
Alors que la première dame n'est plus en point de mire. On aborde la dernière descente qui se termine par un escalier. Ca fait mal aux cuisses.
Après un petit plat on aborde la dernière montée. Le vent devient vraiment très fort et il commence à pleuvoir.
Le chemin est gorgé d'eau. La pente s'adoucit mais on a l'impression  de courir dans une rivière. Je suis tout surpris de rattraper 2 trailers puis la dame qui coince dans ce bourbier. Les 400 derniers mètres se font vent de face et par moment on fait du sur-place tellement le vent est violent.
J'en termine en 7 heures à la 22ème place selon mes calculs mais il y aurait eu des abandons devant.
 
Fatigué mais heureux d'avoir bouclé ce parcours difficile rendu encore plus dur avec des conditions météo difficiles même si ça n'a pas été le déluge annoncé.
 
Xavier
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> Ca c'est du trail, je participe avec d'autres du club au Trai des Poilus le 14.On devrait ramener des photos pour mieux ce rendre compte de l'esprit TRAIL.Comme tu dis c'est dur mais on est heureux<br /> d'y participer. <br /> <br /> <br />
Répondre