Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le BAC

Message de notre Président

15 Juillet 2010 , Rédigé par Jocelyn Publié dans #Autre

Bléharies le 11 juillet 2010

 

 

 

Ce samedi à la course  du floc, il faisait très chaud, la qualité de l’air était très mauvaise ; comme beaucoup d’entre vous, à l’arrivée,  j’ai été témoin de ce que l’on appelle une catastrophe. Nous sommes des centaines  à être friand de course à pied, aller chercher parfois un défi personnel, quelques points pour battre un camarade, à tout niveau, à chacun son objectif. On prend son pied sans jamais penser que nous ne sommes pas à l’abri de ce genre d’accident. Cela peut arriver à vos pieds, un copain, un frère, ou peut-être vous, alors la fête est finie. Que faut-il faire ? En France on impose le certificat médical, quelle hypocrisie quand on sait qu’une grande partie des médecins signe vos documents sans examen ; « apte à courir », ce n’est pas un manque de professionnalisme, cela  nous arrange bien et notre médecin nous fait  confiance. Ce n’est pas nouveau, il y a toujours eu des malaises par temps chaud, mais mettons tous les atouts de notre côté, responsabilisons-nous, une fois par an, une visite chez un spécialiste, contrôlons et limitons nos efforts lors de canicule. Si même avec toutes ces précautions, le risque zéro n’existe pas, faisons le quand même  pour nous, nos amis,  et notre famille  pour que la fête continue…

Ce samedi  il faisait très chaud, un homme est tombé à l’arrivée, je n’ose pas imaginer, si ce même malaise était survenu en pleine course, y aurait-il eu des gens compétents pour le réanimer ?

J’admire et je respecte les docteurs et secouristes qui étaient sur place et qui ont tout fait en attendant les secours. Je salue les urgentistes pour leur acharnement, pour avoir sauver un des nôtres et  je suis fier de courir à l’acrho!

Je donne mon avis qui devrait peut-être concerner les organisateurs de courses d’été ; en juin, certaines courses commencent à 16 h à cause de la chaleur, pourquoi  ne  pourrions-nous pas y penser pour juillet et août, voir même à 18h. L’acrho doit  évoluer, plus de coureurs, plus de risques,  pourquoi ne pas avoir un service de premier secours, une ambulance qui assure les premiers soins. Cela à un coût mais pour notre sécurité à tous, je suis prêt à payer mon inscription plus chère. Encore quelques débats en perspective. Je précise que je ne formule ici aucune critique envers les organisateurs de l’acrho, ils font tous du très bon boulot, le succès en est bien la preuve et j’en profite d’ailleurs pour vous dire encore merci.  

Au nom du « BAC », je souhaite un prompt rétablissement à M. Biltresse Michel.

 

Frédéric Jean-Pierre président club « le bac »

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A


Bonne réflexion Jean-Pierre, c'est à chacun de prendre ses responsabilités,joggers comme organisateurs! Mais on ne changera pas les statistiques, des accidents il y en aura toujours. Si ce n'est
qu'un sur dix milleà l'ACRHO on y est vite qand on voit le nombre de participants!(500à 600 par course) Quand au service de secours ? Il ne peut que limiter les dégâts, où le placer ? Quand on
sait que tout se joue sur quelques minutes (1 à 3) . Michel a eu de la chance, beaucoup de chance, il est tombé au bon endroit, au bon moment et avec les bonnes personnes! Qui aura encore la
même chance? Ce n'était pas son jour. L'ACRHO est une bonne organisation quand on voit parfois ce qui se passe ailleur parfois mieux mais parfois .......



Répondre